Tenho participado dos eventos do grupos Angoleiros Do Mar Paris aqui na "cidade luz", organizado pelo contra-mestre Sérgio Demorais o "Fubuia", e sua maravilhosa equipe. E na mesma época participo mandingueira-mente do evento do mestre Vulcão em Maastricht na Holanda, grupo Interação . Fui igualmente convidado para o festival do contra-mestre Doda do grupo Planeta Capoeira, e dei umas pernadas la em Bruxelles com o grupo Jogo Vivo do professor Boca Rica de Olinda. E muitos outros eventos pelo mundo afora .

Claro que tenho que me desdobrar para estar presente em todos esses eventos, que acontecem as vezes no mesmo final de semana . Para isso conto sempre com meu velho camarada mestre Serra do grupo  Lagoa Azul, que nunca falha, levando em sua caranga, além de minha  humilde pessoa, mais dois mestres de capoeira de pesso, os internacionais mestres Jorge e Requeijão do grupo Biriba Brasil, que a cada ano também me convidão para seus respectivos eventos .

Fico muito feliz em poder participar de todos esses eventos. São momentos únicos de reencontros com velhos e novos camaradas . Poder jogar, trocar ideias e vadiar com capoeiras e mestres como : Mestre André Lace, mestre Roberval, mestre Ferradura, contra-mestre Fabinho, mestre Branco , mestre Perna Longa , Russo de Caxias, mestre Vulcão, contra-mestre Fubuia, mestre Marcelo Angola, mestre Camaleão, mestre Serra, mestre Requeijão, contra-mestre Doda , professor Neguinho, professor Temporal , contra-mestre Pé de vento, mestre Pedrinho de Caxias, mestre Mico, etc... e tantos outros é no mínimo um privilegio e um aprendizado e tanto para mim.

Fica aqui a minha eterna gratidão !

Aproveitando o ensejo eu gostaria de agradecer a todos os alunos e Participantes, pelo respeito e consideração, principalmente a meus alunos (Escola de Capoeira Angola de Paris)  que me permitem estar ausente nesses momentos de efervescência de eventos de capoeira na Europa e no mundo .

Que Olorum abra sempre nossos caminhos e de paz e sossego em nossas vidas .

  Asé Bàbá
Guarámimfô

 

Que dire de ce week-end chargé démotion...Rien ne se fait sans la participation de tous . Merci pour votre présence et votre participation. Nous avons été vraiment heureux de partager ce moment avec vous.
(na roda Falçao and Reny)

Mestre Liminha faisait partie d'une génération de capoeiras que l'on est en train de perdre. Il était très connu pour sa voix, la culture dont il était impregné. C'était un capoeiriste de rue. Son parcours dans la capoeira est passé par les rodas de rue et c'est aussi quelque chose que l'on ne voit plus beaucoup, surtout au Bréil où les rondes de rue sont plus des démonstrations que des rodas où les capoeiristes se retrouvent pour jouer. C'était aussi une période où ça jouait dur : dans la rue, tu étais confronté à tout, c'est un peu la loi de la jungle. Il fallait être bon capoeiriste mais aussi être malin.


On dit que c'est dans la période d'interdiction de la capoeira que les fondements ont été créés. Les capoeiristes théatralisaient alors dans la ronde les situations qu'ils allaient retrouver dans la vie de tous les jours. Cela leur permettait de savoir gérer en dehors de la ronde ces situations et les sentiments qui les accompagnaient : la vanité, la méchanceté... et parfois il ne fallait pas simplement être le plus fort mais le plus malin, parce que dans la ronde tu pouvais donner un coup à une personne mais le lendemain cette personne t'attendait au coin d'une rue avec un couteau. Et il fallait donc développer une certaine malice pour pouvoir anticiper.

Bien sûr, Mestre Liminha n'a pas vécu cette époque qui lui a été antérieure, mais il a connu le deuxième âge d'or de la capoeira où il y a eu beaucoup de rondes de rue, où les maîtres fréquentaient plus les rondes de rue. Maintenant, les maîtres sont plus dans leur académie et bien qu'il reste quelques rondes de rue traditionnelles comme à Sao Paulo, c'est quelque chose qui a tendance à se perdre. Mestre Lua de Salvador organise lui aussi une roda tous les vendredi soir au Pelourinho.

L'âge d'or de la capoeira, c'est l'époque où l'on parlait de la roda d'untel, de la roda de Waldemar, la roda de tel endroit... c'étaient les rondes connues où les gens apprenaient aussi à jouer la capoeira.

Je chante pour l'orixa du Mestre Liminha. C'était un guerrier, ou je dirais plutôt "Ogum Yê". "Ogum Yê", c'est un salut pour son protecteur. Dans le culte du candomblê, Ogum, c'est un guerrier, c'est aussi celui qui ouvre le chemin. Comme nous, Liminha est un guerrier qui est venu ici en confrontant toute la diversité qu'il y a entre sa culture et celle d'ici. Mestre Juruna

Virou jogo de inveja
Covardia e traição
É forte pegando o fraco
É irmão batendo irmão
Nesse mundo de meu Deus
Já está tudo virado
O cachorro ficou manso
E o gato ficou bravo
No tempo da escravidão

Era sofrimento e dor
Mas o forte ajudava o fraco
Que apanhava do feitor
Hoje não tem mais feitor
Mas tem mestre que é patrão
Que ensina seus alunos
A bater nos próprios irmãos
Mas eu sou Capoeira,
Vem comigo balançar
Berimbau quando ele toca
Faz meu corpo arrepiar
Mas eu sou
Eu sou Capoeira vem comigo balançar

Mestre Liminha

 

António Carlos de Lima

Mestre Liminha est né le 8 aout 1964 à Taquaritingua dans l'état de São Paulo au Brésil. Il a commencé à pratiquer la Capoeira en 1973 avec Mestre Celso de Moura.

1978 il commence à donner des cours

1979 il va à Santos pour s'entraîner avec son frère Mestre Lima(filho de sezala)

A 17ans il remporte le 1 er titre au championnat organisé par la fédération de capoeira de São Paulo.

A 20 ans il est formé Maître par Mestre Bira et Mestre Lima.

1985 il remporte le 1er prix du championnat bresilien de capoeira tournoi organisé par Mestre Paulo Gomes et le secrétaire Municipal des sports.

En 1987, il suit un cours en éducation physique pour la pratique de la capoeira.

1990 il remporte le 1er titre de champion Brésilien de Full Contacte, poids moyen professionnel.

En 1991, il gagne le championnat amateur de São Paulo Brésil.

En 1992 , il donne des cours de capoeira à Recife.

En 1994, il arrive en Suisse

En 1997, il fonde l'association de capoeira ARTE POPULAR.

2002, Sortie de son première CD « REVELACAO »

Suivi de la sortie des ses K7 et DVD.

En 2004 sortie de son deuxième CD « GERACAO AFRICANA »

Il vécu toute sa vie pour la Capoeira.

Mais pour des motifs de santé, Maître Liminha décéda le 3 novembre 2005 à Genève en Suisse.

Il venait d'avoir 41ans...

 

 

 

MESTRE PASTINHA
Roda de rua. Áudio e fotos de 1964 por Helina Rautavaara em roda de capoeira realizada por alunos da academia do mestre Pastinha juntamente com outros capoeiristas de rua, no Pelourinho no dia 2 de Julho, dia da Independência da Bahia.
Precioso registro, par todos nós brasileiros e amantes da arte capoeira e de sua história.

Parmi les invités :

  • Mestre Zé Bahiano de Caraguatatuba /SP .
  • Mestre Pedrinho, du groupe Terreiro Mandinga de Angola,
  • Mestre Carcara, du groupe OGUM,
  • Mestre Russo, du groupe groupe COSMOS,
  • Mestre Angolinha, du grupe Angolinha (Rio de Janeiro)
  • Contre-mestre Perna-Longa, du groupe Irmaos Guerreiros,
  • Contre-mestre Dorado, du groupe ACAMCAB - Cajueiro,
  • Contre-mestre Reny, du groupe ACANNE de Salvador ;
  • Marcelo, du groupe Angola London ;
  • Treinel Malvadeza de Sao Paulo.
  • Professeur Fubuia du groupe Angoleiros do Mar

Em homenagem à Vicente Joaquim Ferreira Pastinha, o Portal Capoeira exalta o Mestre, propondo a toda comunidade capoeirística o "VIVA PASTINHA"... www.portalcapoeira.com

Un grand merci à Mestre Pedrinho et prof.Cobra, merci à tous les participants : aux parents d’élèves et proches venus pour le festival et aussi à tous les professeurs et treinel du L’ECAP et ATM venus pour l’occasion. Grâce à vous tous, nous avons réussi un super pari ensemble.

Vidéos e photos sur facebook !