Bonjour à tous !

La rentrée arrive à grand pas. J’espère que vous avez tous passé de bonnes vacances . La reprise officiel des cours de capoeira angola avec mestre Guará arrive également. Notre rentrée est prévue le lundi 11 septembre 2017 à 20h.

Pas encore pratiquant, mais intéressé ? Vous pouvez participer à un cours de découverte gratuitement, en vous présentant à un des cours . (prévoir un tee-shirt, un pantalon souple et des chaussures Tennis)

dont vous trouverez la liste dans la rubrique “nos cours” de notre site . Nous sommes au 85 bis rue de Ménilmontant

Dans le 20ème arrondissement de Paris les LUNDIS de 20h30 à 22h30, les JEUDIS de 21h à 23h. Cours tous niveau !

A TRES BIENTÔT !

yes

 

RODA DO MÊS NA PRAÇA

Enfin l'été et le plaisir de vous retrouver dans nos quartiers.

Samedi 01 juillet 2017  à partir de 16h

Place de Ménilmontant .

C'est la place derrière l'église,sous les arbres, trottoire de gauche en montant la rue de ménilmontant.

C'est ouvert à tous, capoeiristes, sambistas, amis, visiteurs
Soyez les bienvenus, et plus encore de blanc vêtus !

Nous sommes au 85 bis rue de Ménilmontant.
Dans le 20ème arrondissement de Paris (Relais Ménilmontant)

A TRES BIENTÔT !

Après des années de prohibition, la capoeira entre officiellement au Patrimoine Culturel du Brésil en tant qu’expression culturelle afro-brésilienne majeure. A la fois lutte, jeu et danse de combat, cet art martial embrasse des activités telles que le chant, la musique, les acrobaties et la danse. Longtemps pratiquée en cachette, elle est depuis 1930 l’unique sport national brésilien. Ses racines remontent aux temps de l’esclavage entre les XVI et XVIII siècles.

Cette reconnaissance officielle va permettre la mise en œuvre d’initiatives publiques telles que l’enseignement de la capoeira en tant que discipline sportive dans les écoles et universités ; favoriser les recherches historiques sur les racines de la capoeira et les Maîtres qui l’ont créée et divulguée ; la mise en place d’un programme d’aide à la promotion de la culture brésilienne au niveau mondial, dont la capoeira fait partie intégrante. « Il est indispensable de rappeler qu’à ce jour, la capoeira représente le Brésil en dehors de nos frontières, au même titre que la musique populaire brésilienne ou le football » commente Luiz Fernando de Almeida, Président de l’IPHAN. En constante évolution depuis sa création, la capoeira s’est enrichie au fil du temps de techniques et de rites, et porte également en elle l’histoire d’un peuple, une tradition, une dimension festive et ludique indéniable qui la rende d’autant plus fascinante.

En Uganda, un million d’enfants sont orphelins à cause du SIDA.Cinquante millions de personnes vivent sans eau potable.Une aide est nécessaire, du changement est nécessaire.Prenez part au mouvement .

Cette "nouvelle association", L’ECAP vient de rejoindre, a pour but de sensibiliser les gens sur tout ce qui se passe á Uganda. Chaque personne peut changer la face du monde et faire la différence, s’il le désire. Avec du changement, il y aurait moins de décès chaque jour en Afrique.. il y aurait moins d’enfants orphelins, et il y aurait plus de population vivant avec de l’eau potable . Pour plus d’info, rendez-vous sur le site.

Toutes les photos du projet sont "visionables" ici .

Merci à tout le équipe du grupo Amazonas Capoeira London. Et merci à Réalta Global AIDS Fundaition.

Prof. Boneco : ...To train Capoeira teach us to be more accepting to one another. Our mission is to help others open their minds to the world and to each other, wherever there may be a need...

Mestre Guara : ...The way we work, we try to bring some hope and in truth, a little bit of happiness in the hearts of these children. When we visit a camp like this, where the majority of the people are illiterate, where there are children with Aids, it’s precarious situation. So, the first thing that comes through my mind is, to bring a messege of hope. With a little bit of enjoyment and the festivity that Capoeira gives. And to say that there is hope...

 

Ils sont arrivés par la Poste mais ils sont là, les bois de berimbau. Ils sont destinés aux élèves de l’Ecap qui voudraient se doter d’un berimbau. Au-delà du simple instrument de musique, Guará se propose d’en faire des objets à voir, sentir, palper et écouter.... Il les vend, caxixi en main .

- Berimbau : prix 100 euros (avec dobrão, caxixi et baqueta)

- Pandeiro : prix 70 euros

- Agogô : prix 30 euros

- Reco-Reco : prix 25 euros

- Atabaque : prix 500 euros

- Cabaça : prix 30 euros (gunga)

- Caxixi : prix 15 euros

- Baqueta prix 5 euros

- Dobrão prix 20 euros

- Verga virgem prix 30 euros

- Arame p/berimbau prix 5 euros

- Camisa ( T-shirt ECAP) prix 15 euros

- Sweatshirt ECAP prix 30 euros

yes

L’ECOLE DE CAPOEIRA ANGOLA DE PARIS tient à remercier les nombreuses personnes qui ont collaboré à la réalisation de ce projet, tout particulièrement, á Théo Josso, Chérif Henry, Gregory Piatte et Carmen Mora, notamment : Les Mestre Lua Rasta, Leiteiro et Marrom, pour leur dévouement et leur contribution à la culture Afro-Brasileira en Europa depuis de nombreuses années. Longue vie à mon Mestre, qui m’a pris par la main et m’a montré comment être en rythme avec mes mouvements et fidèle à moi-même à travers la capoeira.

L’ECAP exprime ses plus sincères remerciements aux élèves qui ont participé aux multiples rodas et étapes et des activités d’apprentissage du groupe.

Les photos du week-end de lancement du premier CD de L’ECAP, enregistré par Mestre Guarà et ses élèves, son déjà visionnable. Grand merci à Pauline pour les photo.Que dire de ce week-end chargé d’émotion... Rien ne se fait sans la participation de tous . Merci pour votre présence et votre participation ! Nous avons été vraiment heureux de partager ce moment avec vous.

Mestre Guará

Tel : 0954369910-0620692145

Mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos du weekend :

Vendredi Samedi Dimanche

(extrait du CD...)

Lancement du premier CD de L'ECAP, enregistré par Mestre Guarà et ses élèves avril 2009.